Pour la CGT, il nous aura fallu de la patience et de l’obstination pour faire entendre que les salariés devaient être mis en sécurité voici les extraits que nous avons communiqué aux inspecteurs du travail et à la presse pour faire changer d’avis la direction .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici