VOICI NOTRE DÉCLARATION LORSQUE LA DIRECTION A VOULU FAIRE REVENIR LES SALARIÉ(E)S EN PRODUCTION

Pour la CGT NTNSNR
Le gouvernement a annoncé hier des mesures sanitaires supplémentaires afin de lutter contre l’épidémie de Coronavirus. Hier, Le Président de la République a annoncé des règles strictes que vous devez impérativement respecter pour lutter contre la propagation du virus et sauver des vies.
L’objectif est clair : il s’agit d’éviter à tout prix les échanges entre les personnes et appliquer les mesures dites barrières et de confinement afin de limiter la vitesse de propagation du virus.
La préservation de la santé des salariés est au cœur de nos préoccupations.
En tant qu’entreprise, nous devons également jouer un rôle civique dans cette lutte
sanitaire.
C’est une décision difficile, mais indispensable pour protéger le plus grand nombre. Nous vous demandons de suspendre nos activités de production sur Alpes et ceci jusqu’à nouvel ordre.
Cela doit se faire sans impact négatif sur les rémunérations des salariés.

Pour la CGT ,ils nous aura fallu de la patience et de l’obstination pour faire entendre que les salarié devait être mis en sécurité voici les extraits que nous avons communiqué aux inspecteurs du travail et à la presse.

La CGT NTN SNR nous souhaitons vous alerter sur les mesures prise par nos employeurs qui nous semble totalement déraisonnable au vu de la situation que notre pays traverse pour l’épidémie dite « Covid-19 ».

En effet en date du 13 Mars 2020 la direction nous informais d’une demande d’activité partielle pour 685 salariés ( doc ci-joint) réunion reportée le 16 mars avec nouvelle mesure ,réunion annulé puis rapporté avec une nouvelle demande:Dans le cas où la réunion de demain ne pourrait pas se tenir, pouvez-vous nous confirmer votre accord pour effectuer une demande d’activité partielle auprès de la Direccte concernant 100% de notre effectif (2800 salariés) et cela pour une période de 6 mois svp ?

Pour la CGT la réponse fut sans équivoque:

Pour la CGT NTNSNR nous vous confirmons notre accord pour effectuer une demande d’activité partielle concernant 100% de notre effectif (2800 salariés) et cela pour une période de 6 mois.

Cela doit se faire sans impact négatif sur les rémunérations des salariés.

Lors de la séance qui c’est tenu le lendemain en fin de matinée 17 mars 2020 qui n’était plus officiel mais simplement une information de la direction, celle ci a totalement changée de version ( doc ci-joint Note n°8 « CORONAVIRUS elle veut faire revenir des salariés en production sans motif réel et sérieux et elle nous prive de pouvoir informé les salariées puisque la fin de la séance se trouvant à midi heure de confinement !

Pour la cgt la décision de la direction est scandaleuse : elle joue avec la santé et même la vie des travailleurs et de leur famille et au-delà de toute la population du bassin Annécien !

En quoi produire aujourd’hui des roulements est-elle une activité indispensable ? Tout le pays et même les services médicaux d’urgence manquent du minimum (gel hydro alcoolique, masques etc…) mais grâce à SNR nous ne manquerons pas de roulements !!!! Et celà alors même que les usines auto sont fermées, que les avions restent au sol etc… Quelle honte !

Et ce d’autant plus que notre agglomération (Balme de Silingy) est un des premier “cluster” de l’épidémie ! La direction est-elle prête à porter la responsabilité d’une situation comparable à celle du Haut Rhin ? Mais peut-être que les directeurs se sentent moins concernés parce qu’ils seront en télétravail ou du moins ne se retrouveront pas entassés à chaque prise et fin de poste dans les vestiaires à quelques centimètres les uns des autres !

NTN SNR n’en a rien à faire de la situation sanitaire mais fait ses petits calculs pour réguler sa production et ses stocks et c’est seulement en fonction de ces petits calculs mesquins qu’il prendra ses décisions de fermeture.

la CGT, Nous avons donc fait une déclaration improvisé devant ce qui n’était pas envisageable le soir même d’avant la réunion ( doc ci-joint)

Bien entendu tous les élus de notre structure syndical sont à ce jour confiné qui pose la aussi un problème de continuité syndical

Nous avons reposé ces questions qui restent à ce jour sans réponse :

Quels secteurs vont être en activité avec le nombre de personnel et sa durée et à quelle date ?

Ces salariés sont t’ils considérés en astreinte ?

Pour quels numéros de machines et types de produits.

Nous vous demandons une copie de la demande faite à la direccte pour l’activité partielle.

Combien de personnes seront concerné et pour quelle période ?

Au niveau sanitaire : quelles procédures allez-vous mettre en place afin de garantir la sécurité des personnels qui seront en production ?

A la suite de nos interventions et la mise sous contrainte de l’administration et des médias la direction à semble t’il fait marche arrière et a retrouvé la raison !

ci joint extrait du mail envoyé par le Responsable Relations Sociales:

Je vous informe que tous nos sites de production seront fermés pendant la période de confinement de 15 jours avec arrêt progressif de certaines installations.Le fonctionnement des centres logistiques est maintenu sur les jours à venir de manière dégressive.L’activité partielle constituera la règle pour l’ensemble des salariés de l’entreprise, à l’exception : Des personnes dont la présence est nécessaire afin d’assurer la fermeture des sites. Ces personnes seront présentes jusqu’à la fin de cette semaine, sur la base du volontariat et dans le respect des mesures barrières.Des personnes présentes pour assurer les fonctions indispensables de l’entreprise  (direction générale, paie…)Des personnes placées en télétravail sur la base d’une liste établie et mise à jour par le Comex

Retrouvez les documents de la direction car la transparence est de mise lorsque la mise en danger de nos concitoyens peut être mise en danger !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici